top of page

Convaincre par le silence

Je vais t'exposer un point de vue peut-être surprenant qui va te permettre de comprendre pourquoi garder le silence pour convaincre vaut bien plus que tous les mots pour dominer.


Combien de fois nous aimerions exprimer notre point de vue sans laisser l'autre s'exprimer ?


Et combien de fois cela s'est terminé en bataille sans gagnant faute de ne s'être écouté ?


Dans ce message ici je vais t'exposer un peu ce point de vue que pour pouvoir convaincre c'est dans le silence que l'on convainc le mieux.


Mais avant cela n'oublie pas de partager, liker, commenter et de t'abonner pour qu'un tel contenu te soit accessible ici sur ce profil et qu'il puisse gagner en ferveur pour ceux et celles en quête de cette sagesse comme toi.


Bien sûr, nombre fois nous nous sommes retrouvés à avoir acquis de la connaissance voire peut-être un peu de sagesse et cela pour notre plus grand bonheur et/ou notre grande fierté.


Mais quand vient l'heure de l'exprimer aux autres se faire entendre n'est pas chose aisé.


S'imposer peut un temps passer, écouter l'autre aussi.


C'est dans cet équilibre à savoir parler et savoir se taire que réside la maîtrise de la connaissance de soi.


Et l'art oratoire n'est pas donné à tout le monde.


Cela demande d'écouter puis de répéter pour ensuite agir et enfin goûter.


Ces 4 étapes sont l'essence de ce qu'est l'enseignement que l'homme expérimente et ce qui lui est demandé de maîtriser pour finalement s'imposer sans parler.


Débattre des idées n'est pas mal en soi.


Ce qui cause le trouble, c'est lorsque les protagonistes ne s'écoutent pas et veulent persuader que leur version est mieux que celle de leur prochain.


Et s'ils ont tort à ce moment là, c'est parce qu'ils utilisent la force et non l'écoute comme moyen pour communiquer et comprendre le point de vue de l'autre.


Savoir rester soi demande d'écouter l'autre, de comprendre son message et de savoir garder le silence, si le désaccord nous apparaît.


Il vaut mieux garder le silence quand nous sommes dans l'incapacité de répondre à notre interlocuteur sans le blâmer ni le juger.


Combien de fois nous nous sommes affrontés pour imposer notre point de vie pour au final garder un goût amer de victoire là où celui en face de nous pleure sur son sort ?


Si certes cette attitude est celle du guerrier, elle n'est pas celle d'un maître de soi encore moins celle d'un sage.


Le maître de soi ne se laisse pas aller à juger l'autre voire ses opinions.


Non, il se remet en question, appréhende la situation, trouve des solutions et bénéficie de ses actions, 4 étapes.


Apprendre à vaincre ses démons ou soi-même est ce qui distingue le guerrier du maître de soi.


Et quelle chance au fond d'avoir des personnes qui sont sur le chemin comme nous pour nous montrer une occasion de nous maîtriser, non ?


Voir son opposant comme un ennemi puis comme un ami est le pari de celui qui sait rester silencieux quand celui-ci tente de le désarmer.


Cela est valable au début.


Garder son tempérament est important et le sera plus les âges passeront.


Commencer dès maintenant est l'occasion.


Ensuite quand on vient à être maître de soi, entrer en discussion avec une autre personne nous amène à confronter nos idées voir à cheminer vers cette idée et ainsi tolérer l'autre comme nous-même.


Quand nous arrivons à ce respect de notre compagnon de route, alors c'est que nous avons suffisamment abandonné de lutter et que nous nous sommes abandonné à notre êtreté, comme le guerrier brillant dans son armure et dont de même le sage brille sans armure.


Nous pourrions dire aussi comme ce guerrier qui s'est vaincu lui-même et comme ce sage qui demeure sans avoir à ne plus fournir d'efforts tellement il en a fourni.


Alors à ce moment-là, convaincre sans dire un mot prend tout son sens puisqu' être en notre simple présence est la preuve de ce que préalablement nous tentions de dire en utilisant les mots.


Alors la prochaine fois que nous nous engagerons dans une joute verbale, quel choix ferons-nous?


Quelle attitude allons-nous mettre en avant ?


Dans quel but allons-nous cheminer avec notre compagnon de discussion ?


Allons-nous en ressortir tout deux nourri ?


Réfléchissons à ce que nous venons d'observer, re observons éventuellement, répétons, testons, re-testons éventuellement, ne lâchons pas sous pression, sachons appréhender, préférer garder le silence plutôt que blâmer ou nous imposer, vérifier, revérifier et nous verrons.


Cette voie peut paraître difficile et ardue et elle l'est. Mais elle est celle qui a formé les meilleurs et c'est pourquoi elle l'est.


Si nous en doutons et que nous nous disons que ce n'est pas pour nous, rappelons-nous ou imaginons si nous ne l'avons pas vécu, d'être enfant avec des bonbons que nos parents ont mis en hauteur pour que nous ne cédions pas à la tentation et la lesson d'endurance que nous avons développée avant d'avoir notre récompense.


Bon courage les amis, savoir rester soi malgré les épreuves nous fait bien plus grandir que la facilité d'avoir tout sans faire d'efforts.


Assurément ensuite, tellement nous nous serons entraînés à faire des efforts que nous feront les efforts sans faire d'efforts et à ce moment-là nous seront ... les forts.


Paix joie et amour Maitreya Buddha Matthieu 😌

Matthieu, j'accompagne les êtres à s'éveiller.

1h de bilan gratuit d'accompagnement à éclairer les blocages du moment.


Plus d'informations, me contacter : 07-456-39-149


L'article est exceptionnellement sous plusieurs format : Facebook, YouTube, Tiktok, Podcast.


N'hésite pas à me faire un retour selon tes préférences, cela m'aide à continuer et à adapter mon contenu selon toi et tes souhaits.


Mes réseaux : Bouddha.carrd.co


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page