top of page

La mort

Il arrive parfois que nous soyons confronté à la mort. La mort d'un proche, d'un ami, d'un membre de la famille et si c'est la première fois, nous savons pas très bien ce que c'est. Étant enfant, nos parents nous l'ont peut-être dit mais du fait d'être enfant nous n'avons pas forcement compris ce que cela signifiait. En étant enfant, on est souvent très innocent et on est protégé de pas mal d'évènements qui sont parfois intense plus tard.


Puis, peut-être, plus tard, quand quelqu'un que l'on connaît meurt, nous en avons une sensation que nous n'allons plus le revoir, et cela nous heurte un peu. Peut-être plus si on a aimé cette personne, voire si on s'est attaché à elle. Aussi quand c'est quelqu'un que l'on pas forcement aimé, on regrette parfois de lui avoir dit ou fait ou pensé certaines choses la concernant et on se rend compte que malheureusement c'est trop tard, et on apprend la leçon qu'il faut faire attention à ceux et celles qui sont autour de nous. Car on ne sait pas si on les reverra un jour.


Partir en bon terme est important avec quelqu'un que l'on a connu. Ce processus, chacun en prend conscience progressivement. Et fort de constater que pour ne pas regretter le départ de quelqu'un, hé bien c'est d'accepter que la mort fait partie de la vie.


Si l'on est triste quand on voit un proche partir, c'est parce que c'est d'abord nous qui avons du mal à accepter notre propre mort et lorsque l'autre s'en va avant nous, inconsciemment c'est nous que nous voyons partir et c'est pourquoi on est si triste.


Une fois que l'on réalise cela, on réalise le monde. Apprendre à mourir, c'est apprendre à vivre. Vivre comme c'était notre dernier jour à vivre, relativiser par rapport à nos envies et ambitions, à notre lâcheté ou à notre perfection, tous ses aspects de la vie que nous développons seront repris. Alors se savoir en paix avec soi, c'est là la plus grande loi. Une fois cela établi, nous pourrons traverser la perte de proches, d'amis et d'autres, puisque nous seront avec nous en paix.


Quand quelqu'un souhaite à un autre qui est passé au-delà : "repose en paix" c'est parce que là où cette personne est, est paisible, sans mot.


Cet état là peut se connaître de son vivant: Cela s'appelle l'éveil. Si une personne finit de traverser ses souffrances, les 3 poisons : colère, attachement et ignorance, alors elle accède à l'au-delà, le monde où se trouve ses anciennes incarnations. Elle revoit ses vies passées, jusqu'à la création de la terre.


Ensuite elle est capable de revoir ses proches lorsqu'ils sont disposés à l'entendre et qu'elle est disposé aussi à.


Finalement, la personne éveillée, du fait de ne plus éprouver la souffrance est comme une personne morte. Aussi elle est celle qui vit avec ceux passés au-delà. Puisqu'elle est comme elles, sans début ni fin, elle n'a plus d’appréhension et elle 'marche' dans les pas de ses anciens.


Quand je médite parfois, je suis en union ou communion avec mes Pères, mes ancêtres, mes proches, mes amis, ceux qui sont passés au-delà.

Et dans cet au-delà, ce n'est pas juste ceux qui sont décédés, ce sont aussi ceux vivants.

Puisque mort ou non, à un moment donné, il n'y a plus de séparation.


Alors pourquoi pleurer la mort de quelqu'un qui est passé au-delà, si nous y sommes aussi déjà ?


PAIX, joie et Amour, Maitreya Buddha

Vidéos sur le sujet : YouTube & TikTok

Posts Facebook : Ici


La mort
Le passage vers la mort

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page